BEAUTIFUL LOOSER

Le ciel qui va où
On s’en fout
On a la tête en l’air
Et on reste là
Planté dans la glaise
A relire l’énigme
Griffonnée sur un post-it

L’essentiel est ailleurs
Où personne ne se hasarde
A poser de question
Sur l’alpha et l’omega
De l’eau d’ici de l’au-delà
J’y vais justement
Tant que je suis vivant

Avant que le fleuve emporte ses ponts

Et ses bibliothèques de Babel
Et ses sociétés états de fait
En attendant d’être des états défaits

Heureusement pour nous pauvres artistes ratés
De la médiatisation
À la petite histoire de l’art nous préférons
La grande histoire des rats

Car antropomorphisme mis à part
Et autre anagramme aléatoire

L’art est fait comme un rat
Et l’homme avec

Dionysos que les artistes qui réussissent nous attristent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *